Recours permis de construire

Lorsqu’un permis de construire a été refusé, vous avez la possibilité de demander aux autorités de revoir leur décision. Cette demande s’effectue dans les deux mois suivant le refus par lettre recommandée avec avis de réception.

Vous devez exposer clairement les raisons qui vous permettent de justifier votre droit à l’obtention d’un permis de construire.

recours permis de construire

Refus du permis de construire : quelle procédure ?

Vous avez demandé un permis de construire pour votre habitat et celui-ci a été refusé. Suite au refus, sachez que vous avez le droit de déclencher deux procédures : le recours gracieux et le recours contentieux. Votre recours pour permis de construire refusé doit être en mesure d’apporter des preuves du non-fondement du refus d’attribution de ce dernier.

Un permis de construire refusé ne signifie pas obligatoirement un abandon total du projet. Plusieurs voies de recours existent afin de recommencer la démarche

En suivant les étapes suivantes, vous auriez la possibilité de demander à la Mairie de revoir sa décision concernant votre permis de construire.

1 – Le type de recours à choisir

Pour procéder au recours permis de construire, on distingue le recours administratif (qui peut être un recours gracieux ou un recours hiérarchique), par lequel vous allez demander à l’administration de revoir sa position, et le recours contentieux, par lequel vous demandez à un juge de trancher votre litige.

Le recours gracieux

Vous avez reçu un recommandé avec accusé de réception vous notifiant du refus de votre permis de construire. Pour différentes raisons, l’administration peut refuser votre permis de construire. Si ces dernières vous paraissent pas justifiées, envoyez une lettre recommandée avec accusé de réception à la personne qui a signé le courrier de refus (le maire de la commune ou du préfet du département) en apportant des preuves du non-fondement du refus.

Le recours hiérarchique

Le supérieur hiérarchique du maire est le préfet, celui du préfet est le ministre de l’Intérieur. Dans le cas d’un recours hiérarchique, vous n’adressez pas le recommandé au signataire du courrier de refus mais à son supérieur hiérarchique.

Par exemple, si le refus de permis de construire a été décidé par le préfet et si l’on souhaite consulter son supérieur, il est préférable de s’adresser au ministère concerné : environnement, équipement, logement, etc.

Le recours contentieux

Le destinataire du recours a 4 mois pour répondre à la requête. Passé ce délai, l’absence de réponse est considéré comme un refus.

Le demandeur peut alors s’orienter vers un autre recours : le recours contentieux. Il saisit de ce fait le tribunal administratif du lieu de projet de construction, et adresse la requête à un juge par une lettre recommandée avec accusé de réception dans laquelle il joins toutes les pièces utiles à sa demande.

2 – Les preuves à joindre à la requête

recours permis de construire

Différentes raisons peuvent être avancées par l’administration pour le refus de votre permis de construire tel le non respect du PLU, le trouble du voisinage etc. De ce fait, referez-vous aux raisons invoquées et apportez des preuves contraires.

Voici quelques motivations d’un refus de permis de construire :

Refus pour cause de trouble du voisinage

Il s’agit d’un cas assez fréquent. Dans ce cas de figure, vous pouvez demander au constructeur ou à l’architecte d’apporter les preuves comme quoi les travaux ne nuiront pas le voisinage. Vous avancerez ainsi les éléments indispensables pour cela, telle la protection contre le bruit, contre les poussières, arrêt des travaux les soirs, les week-ends et jours fériés, etc.

Refus pour cause de non-respect du PLU ou du POS

Le mieux c’est de travailler avec un architecte qui saura vous aiguiller dans cette démarche. Vous aurez besoin de joindre une copie du PLU (Plan local d’urbanisme) ou du POS (Plan d’occupation des sols) ainsi que les plans de la construction démontrant pourquoi cette dernière ne sera pas en contradiction avec les règles d’urbanisme.

Refus pour cause d’empiétement sur le terrain d’un voisin

Joignez la copie du bornage s’il a déjà été effectué, ou dans le cas contraire, demandez à un géologue d’effectuer un bornage.

3 – L’envoi de la demande de recours

Une fois que vous avez réuni toutes les preuves, il est temps d’adresser votre recours aux autorités. Pour cela deux solutions sont possibles :

  • Envoyer votre requête par lettre recommandée avec accusé de réception. La date de réception du courrier fait foi.
  • Envoyer la requête par pli d’huissier, qui offre l’avantage d’être remis de façon certaine. La date de visite de l’huissier fait foi, même si personne n’est présent pour réceptionner le courrier.

Autres articles qui pourraient aussi vous intéresser

Isolation phonique

Les nuisances sonores sont l’un des principaux perturbateurs du confort de vie au quotidien. La lutte contre ces o(...)

Créer sa chambre

Créer sa chambre est un bon moyen d’avoir une chambre qui nous ressemble, qui reflète notre personnalité. Comme nous pas(...)

Relooker sa maison

Vous souhaitez vendre votre maison ou tout simplement lui donner une nouvelle jeunesse ? La technique du home staging es(...)

Découvrez ces projets concrets

Si ce contenu vous a plu, n'hésitez pas à le partager

Tenez-vous informé avec notre newsletter !

RÉNOVATION D'APPARTEMENT

Je veux améliorer mon intérieur