Chauffage : lequel choisir ?

Un équipement performant sans faire grimper la facture d’énergie

Demander une Estimation Personnalisée

Le chauffage est un équipement important dans une maison ou un appartement. À l’heure où de plus en plus de personnes vont télétravailler, il devient encore plus important d’avoir un équipement performant sans pour autant faire grimper en flèche la facture d’énergie. Il est peut-être temps de vous renseigner sur les solutions de chauffage si le vôtre est un peu vétuste. Quels sont les systèmes de chauffage ? Quel est le coût moyen ? À qui s’adresser pour faire installer un équipement de chauffage ? Explications.


QUAND ET POURQUOI CHANGER DE CHAUFFAGE ?

 

Voici quelques raisons qui peuvent vous inciter à changer votre équipement de chauffage :

  • Votre facture d’énergie est très élevée ;
  • Votre équipement est ancien et probablement vétuste (risque pour la sécurité et trop faible performance pour vos besoins actuels) ;
  • Vous avez emménagé récemment dans une maison où l’équipement n’a jamais été changé ;
  • Votre famille s’agrandit et vous avez besoin de plus de sources de chaleur car votre maison est un peu fraiche ;
  • Vous avez envie de changer de type d’énergie (exemple : passer du tout électrique au solaire et bois…) ;
  • Vous voulez changer un système polluant pour l’environnement par un système plus vertueux ;

Ce sont là de bonnes raisons pour changer votre équipement. Mais avant cela, avez-vous une bonne isolation thermique ?

Demander une Estimation Personnalisée

AVANT DE CHANGER DE CHAUFFAGE : ISOLEZ !

 

Pourquoi faut-il vérifier l’isolation avant de changer de chauffage ?

Si vous décidez de vous équiper de radiateurs plus performants vous risquez de choisir des modèles de puissance surdimensionnés par rapport à vos besoins réels tout simplement parce que l’isolation est défaillante et si vous procédez à l’isolation après l’achat d’un nouveau chauffage, votre choix de chauffage ne sera peut-être plus adapté.

Il vaut donc mieux commencer à isoler votre logement et ensuite, faire l’acquisition de votre système de chauffage.

Si vous avez acheté un bien immobilier récemment, vous devez avoir le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) dans le dossier technique remis lors de l’achat et vous pouvez savoir si votre maison est bien isolée grâce à ce diagnostic.

Si l’achat est ancien ou si vous savez que la maison ou l’appartement a un défaut d’isolation, faite tout de même venir un expert pour vérifier quels sont les points d’isolation qui font défaut (toiture, murs, fenêtres, portes, sol ?). Il est souvent préférable de faire venir un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour faire établir le diagnostic. Cela vous donnera une idée précise des travaux d’isolation thermique qui sont prioritaires avant le choix d’un nouveau chauffage.

A savoir : les travaux d’isolation thermique donnent droit à des aides financières de l’Etat et des collectivités. Ces aides font considérablement baisser la facture des travaux. De plus, vous serez gagnant, car, avec un logement bien isolé, vous ferez forcément des économies sur la facture de chauffage et vous serez plus vertueux pour l’environnement.

Demander une Estimation Personnalisée

CE QU’IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHOISIR SON CHAUFFAGE !

 

Il existe de nombreuses solutions en termes de chauffage domestique. Mais avant de se lancer tête baissée, il est important de se poser les bonnes questions et notamment :

  • La surface disponible dans votre logement : si vous faites le choix d’un poêle, d’une chaudière avec un réservoir à bois ou d’autres types d’équipements nécessitant un espace assez important, sachez où vous allez faire installer ces équipements selon la place dont vous disposez ;
  • Les questions de raccordement: en choisissant un chauffage gaz, êtes-vous bien sûr que votre maison est raccordée au gaz de ville ? Cette question est d’autant plus importante si vous vivez en rase campagne !
  • La région où vous habitez : si vous avez un projet de chauffage solaire, vous devez habitez dans une région suffisamment exposée pour que l’investissement soit rentable et avoir un ensoleillement annuel maximal ;
  • Le terrain est à contrôler également pour les questions de géothermie: avec un terrain assez grand, vous pourrez prévoir un forage horizontal mais sur un petit terrain, le forage ne pourra se faire que verticalement. Attention aussi aux autorisations qu’il faut prévoir pour certains types de travaux.
  • Le calcul de vos besoins de chauffage : ces besoins dépendent de la surface à chauffer mais aussi des besoins de chacun. Si vous travaillez à l’extérieur, vous pouvez baisser le chauffage en journée, mais si vous faites partie des télétravailleurs, votre chauffage tourne plus et toute la journée. De même, avec un bébé ou une personne âgée, les besoins sont accrus. Il faut donc tenir compte des habitudes de vie du foyer.
Demander une Estimation Personnalisée

CHAUFFAGE : PLUTÔT CENTRAL OU DÉCENTRALISÉ ?

Le chauffage central

C’est l’équipement que l’on utilise avec une chaudière ou une pompe à chaleur. Le système consiste à chauffer l’eau qui alimente soit des radiateurs, soit un plancher chauffant.

Pour ce type de chauffage, il faut un revêtement de sol adapté (si vous utilisez la formule de plancher chauffant). Le montée en température peut être assez lente et ce système s’avère surtout efficace lorsque l’on allume le chauffage pour l’hiver, mais pas pour des allumages ponctuels lorsqu’il fait un peu froid mais que l’hiver n’est pas encore là pour autant (pour cela, il faudra peut-être utiliser un chauffage d’appoint ou un climatiseur réversible).

Ce système de chauffage centralisé peut aussi fonctionner au gaz et dans ce cas, la diffusion de la chaleur se fait aussi avec l’eau circulant dans un circuit qui est ensuite refroidie pour retourner vers la chaudière afin d’être à nouveau réchauffée : on parle alors de « boucle à eau chaude ». Ce système, fonctionnant avec une chaudière gaz, est plus économique si on le compare avec des systèmes de chauffages électriques individuels.

Le chauffage décentralisé

Ici, chaque radiateur fonctionne seul. On va plus privilégier ce mode de chauffage pour les régions peu froides ou les résidences secondaires.

Toutefois, tout dépend des appareils car même dans les modèles de radiateurs électriques, les fabricants proposent maintenant des modèles plus performants et moins énergivores. Le fameux radiateur grille-pain des années 50 a vécu !

D’autres équipements peuvent compléter ces systèmes de chauffage, comme par exemple, le poêle à granulés pour équiper une petite pièce ou un insert si vous avez déjà l’emplacement pour l’évacuation de cheminée.

Même avec des radiateurs multiples, vous pouvez jouer sur la commande de l’ensemble pour économiser sur votre consommation. Par exemple, en installant un système de domotique, vous pouvez régler la température de vos pièces selon vos besoin et cela, depuis votre smartphone ou votre tablette.

Servez-vous aussi des accessoires qui permettent de faire des économies d’énergie comme les thermostats ou encore les sondes de température.


LES DIFFÉRENTS TYPES DE CHAUFFAGES

Il existe plusieurs types de chauffages qui dépendent de l’énergie utilisée : gaz, électricité, fioul, bois, solaire, éolienne…

Il vaudra mieux privilégier les énergies renouvelables comme le bois ou le solaire et délaisser les énergies fossiles comme le fioul. D’ailleurs, l’État encourage les ménages qui ont de vieilles chaudières à fioul à les remplacer par des chaudières moins polluantes en octroyant des aides financières.

 

La chaudière à gaz

La chaudière à gaz à condensation peut remplacer avantageusement une vieille chaudière à fioul, tout en vous faisant bénéficier d’aides financières. Elle est économe en énergie (plus qu’une chaudière à gaz traditionnelle) et consommant moins de gaz, elle permet aussi de faire des économies sur la facture.

La chaudière à gaz traditionnelle consomme un peu plus mais le mode de fonctionnement est semblable : il consiste à chauffer l’eau que l’on trouve dans le système de chauffage et à réguler la température au moyen de thermostat d’ambiance. Cette eau circule de la chaudière aux équipements de chauffage pour revenir à la chaudière, formant ainsi un circuit fermé.

 

Le chauffage électrique

Bien que l’électricité soit une énergie de chauffage plutôt coûteuse, le chauffage électrique reste le favori des ménages français. C’est certainement son côté pratique qui en fait un favori par rapport à d’autres moyens de chauffage : il n’y a rien à faire (pas d’alimentation à faire en bois ou en fioul, pas de nettoyage de cheminée ou de temps passé à acheter des réserves). Le chauffage électrique peut être installé facilement et sans grands travaux et dans les régions où il ne fait jamais trop froid, et si l’on n’a pas une grande surface à chauffer, on fait d’une pierre deux coups en optant pour un climatiseur réversible pour bénéficier de deux appareils en un seul (climatisation + chauffage).

Attention toutefois, car ce mode de chauffage est plutôt valable pour des petites surfaces. Pour des surfaces plus importantes, il vaut mieux utiliser des radiateurs à inertie plus performants et moins énergivores qu’une clim réversible.

Il existe également le radiateur à convection ou le radiateur rayonnant : ils ont chacun leurs atouts et leurs limites et le radiateur à convection peut vite s’avérer énergivore contrairement au radiateur à inertie, lequel vous fera réaliser 20 à 45 % d’économies d’énergie par rapport au modèle à convection.

 

Le chauffage bois

Se chauffer au bois c’est se chauffer de façon écologique et plus économique. Il faut toutefois avoir la possibilité de le stocker dans un endroit sec et suffisamment grand.

Il existe plusieurs types d’équipements pour se chauffer au bois : depuis la cheminée ou l’insert, jusqu’au poêle à bois ou à granulés/pellets (bois reconstitué).

Pour une petite surface, le poêle à bois ou l’insert peuvent suffire à chauffer toute une pièce, voire un petit logement si la température extérieure est assez tempérée, mais dans une zone très froide, montagneuse et avec une surface importante, il faut souvent compléter ce type de chauffage par un autre équipement d’appoint en veillant toujours, bien sûr, à une parfaite isolation de l’ensemble du logement.

Pour un système de chauffage central, il est possible de se servir d’une chaudière à bois ou d’un poêle bouilleur pour pouvoir chauffer l’ensemble du logement.

 

La chaudière fioul

Si les chaudières fioul les plus vétustes doivent être changées et remplacées par des modes de chauffage moins polluants, des chaudières plus récentes comme les chaudières à condensation restent acceptables car leur consommation en énergie est moindre.

Le fioul est cependant polluant et son prix, parfois plus intéressant que l’électricité, subit tout de même les fluctuations du court du baril de pétrole.

La chaudière au fioul reste encore assez usitée pour le chauffage de grandes maisons anciennes.

 

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un équipement de chauffage écologique et économique. Par exemple, pour une PAC Air/Eau, le principe de fonctionnement consiste à récupérer les calories de l’air extérieur, de les réchauffer dans le circuit pour chauffer l’eau servant à alimenter des radiateurs à l’intérieur d’un habitat. Ce système fonctionne également pour un équipement de parquet chauffant.

Dans une région très froide, il faut cependant prévoir en plus de votre pompe à chaleur un chauffage d’appoint pour prendre le relais.

Quant aux PAC géothermiques, elles fonctionnent sur le même principe mais elles puisent les calories à l’intérieur du sol. Ce système est économique sur la durée, mais l’installation géothermique consistant à forer (verticalement ou horizontalement selon la surface du terrain) pour placer des capteurs est assez coûteuse.

 

Le solaire

Avec l’installation de panneaux solaires (photovoltaïques), ce type de chauffage est à la fois écologique et économique à l’usage, même si l’investissement financier de départ peut être important. Ce type de chauffage est à réserver pour des régions très ensoleillées et/ou bien exposées. Il faut toutefois parfois prévoir un chauffage d’appoint pour faire face à des hivers très rigoureux, avec peu d’ensoleillement.

Le principe consiste à installer des panneaux solaires sur la toiture. Ces panneaux chauffent le fluide caloporteur qui est distribué dans le logement via un plancher chauffant ou un ballon d’eau chaude qui pourra alimenter à son tour via un circuit fermé plusieurs radiateurs.

A savoir : l’installation d’un système de chauffage qui utilise une énergie renouvelable, comme les panneaux solaires, ouvre droit à des aides financières de l’Etat. Il faut toutefois veiller à les faire installer par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour pouvoir bénéficier de ces aides.

 


COMPARATIF DES PRIX MOYENS DE CHAQUE MODÈLE DE CHAUFFAGE

 

En termes d’équipements de chauffage, les prix sont très variables et fluctuent notamment en fonction de plusieurs critères :

  • Surface à chauffer et besoins personnels ;
  • Source d’énergie utilisée ;
  • Niveau de gamme de l’équipement ;
  • Coût de la main d’œuvre (demander plusieurs devis auprès de chauffagistes).

 

Nous pourrions ajouter que le coût de la consommation dépend aussi de l’isolation thermique, mais nous supposerons que vous avez fait revoir l’isolation avant de faire le choix de votre équipement de chauffage.

Coûts indicatifs moyens pour équipements de chauffage central et consommation moyenne (référence de prix : 2017)

Type de chauffage central Prix moyen installation pour 100 m² Consommation moyenne (en MWh)
Gaz naturel 2 200 à 10 200 € 69,60 € / MWh
Électrique 2 200 à 5 200 € 158,90 € / MWh
Fioul 3 200 à 8 700 € 74,60 € / MWh
Bois 2 200 à 20 200 € 55,30 € / MWh
Pompe à chaleur 5 300 à 20 200 € 52,50 € / MWh
Chauffage solaire 3 200 à 15 200 € Très faible

 

Coût indicatif moyen relevé (source : prix 2017) pour équipement à diffusion de chaleur

Équipement de diffusion Prix moyen en Euros
Radiateur électrique de 30 à 2 500 € (et plus) par radiateur
Radiateur eau de 30 à 1 800 € par radiateur
Plancher chauffant électrique de 40 à 70 € / m²
Plancher chauffant eau de 70 à 130 € / m²
Plafond chauffant de 60 à 95 € / m²
Chauffage mural de 60 à 120 € / m²

 

 

Coût pour l’installation d’un climatiseur réversible

 

Le choix d’une clim réversible peut s’avérer utile, soit en chauffage d’appoint (si vous pouvez vous chauffer avec un insert ou un poêle mais que ce ne soit pas suffisant lorsque le froid est plus important), soit comme chauffage principal pour une petite surface et de faibles besoins en chauffage (à éviter pour les régions montagneuses).

Le tout-en-un a l’avantage aussi de prendre moins de place puisque vous disposez d’un climatiseur pour l’été et d’un chauffage en hiver avec un seul équipement.

Si ce type d’équipement peut s’avérer très énergivore, vous pouvez résoudre ce problème avec un système de pompe à chaleur et transformer alors votre équipement de climatisation réversible en un chauffage performant et économique !

Il faut toutefois investir pour avoir une PAC Eau/Eau (entre 10 500 et 18 500 euros TTC).


À qui s’adresser pour l’installation d’un chauffage ?

Il n’est pas toujours facile de faire le bon choix en matière d’équipement de chauffage. Même si vous aimez voir une belle flambée dans une cheminée, votre maison est-elle adaptée ? Devez-vous prévoir de faire installer un conduit d’évacuation ou existe-t-il déjà ? Le coût d’installation est-il dans vos prix ? Le mode de chauffage sera-t-il suffisant ou faudra-t-il prévoir des chauffages d’appoint ?

L’ensoleillement de votre région est-il assez important pour opter pour les panneaux solaires ? Si oui, votre maison est-elle bien orientée ? Peut-elle fonctionner en autonomie avec vos seuls panneaux solaires ? Quelle est la fréquence d’entretien et de vérification des panneaux photovoltaïques ?

Bref, avant de vous lancer dans l’équipement en chauffage d’une maison ou d’un appartement, il faut bien évaluer vos besoins. Pour cela, la première chose importante est de vous assurer que l’isolation thermique est conforme, puis de vous adresser à des chauffagistes professionnels afin d’évaluer au mieux les solutions de chauffage et de trouver celui qui sera adapté à vos besoins.

Enfin, n’hésitez pas à demander des devis auprès de plusieurs professionnels afin de pouvoir évaluer votre budget travaux.