Faire construire une terrasse est un projet qui nécessite d’être bien préparé et il faut bien étudier la mise en place de cette future terrasse en fonction de différents critères d’orientation, de surface, d’exposition, de budget et de choix des matériaux. Il existe plusieurs types de terrasses que l’on choisira en fonction de ses goûts et du type de terrain de la maison. A suivre, notre guide de construction pour votre projet de terrasse.

Quels sont les avantages et inconvénients d’une terrasse ?

 

La terrasse offre un lieu de vie à part entière. L’été, vous pourrez y recevoir autour d’un barbecue ou vous prélasser sur une chaise longue. En automne, on pourra également utiliser sa terrasse, si elle est abritée et si l’on prévoit un équipement de chauffage extérieur et des éclairages appropriés.

La terrasse apporte beaucoup de convivialité et est le prolongement de la maison. On peut la décorer à l’aide de plantes vertes ou de plantes fleuries, la couvrir pour se protéger des intempéries avec une toiture ou une pergola adossée à la maison.

Les inconvénients sont peu nombreux par rapport aux bénéfices d’avoir ce lieu de convivialité. On pourra citer le fait de devoir entretenir régulièrement ce lieu si l’on souhaite le garder en bon état et le protéger pour la saison d’hiver. L’entretien peut être différent selon le matériau que vous aurez choisi pour le revêtement de sol (exemple : bois, carrelage…).

Estimez votre projet

La construction d’une terrasse : les bonnes questions à se poser avant de commencer les travaux

Le lieu

 

Avant de faire construire une terrasse, il faut savoir où vous allez l’installer, ce qui nécessite de se poser certaines questions :

  • accès : si votre terrasse sert uniquement à sortir dehors prendre votre petit déjeuner au saut du lit, vous pourrez envisager de la positionner devant une chambre ouvrant sur l’extérieur avec une baie vitrée ou une porte fenêtre. Mais si votre terrasse est prévue pour inviter famille et amis à des repas et des apéritifs, il faudra peut-être prévoir un accès direct au sortir de la cuisine pour des questions pratiques.
  • orientation : selon la position du soleil aux différentes heures de la journée, vous pourrez choisir comment orienter votre terrasse. Cela concerne aussi l’exposition aux intempéries, ce qui est un élément indispensable à prendre en compte pour le choix de votre revêtement de sol et sa teinte.
  • zones d’ombres : il peut être plus agréable d’avoir l’ombre des arbres à proximité immédiate. Si vous n’en avez pas, il faudra prévoir un toit comme une pergola bioclimatique ou a minima une voile d’ombrage à tendre au-dessus de votre terrasse.
Estimez votre projet

Le modèle de terrasse à choisir

 

Le choix du style de terrasse ne se fait pas à la légère et va dépendre de votre maison et de votre terrain.

La terrasse peut être attenante, au niveau de la maison : on dit alors qu’elle est de plain-pied. Elle est différente à construire si on la compare avec une terrasse sur pilotis, type de terrasse indispensable lorsque le terrain de la maison est particulièrement pentu.

L’intermédiaire est une terrasse surélevée que l’on va bâtir à environ 60 cm par rapport au niveau du sol.

Enfin, le toit terrasse peut être choisi lorsque l’on a peu de place sur le terrain. C’est cependant un choix qu’il vaudra mieux faire au moment de la construction de la maison.

Estimez votre projet

Vers quel type de matériau s’orienter ?

 

Vous pouvez choisir plusieurs types de matériaux pour la construction de votre terrasse. Le prix moyen pour un revêtement de terrasse peut se situer entre 25 euros/m² et plus de 150 euros/m² selon le type de matériau.

  • terrasse en bois : l’idéal pour une terrasse sur pilotis mais aussi pour toutes les autres terrasses car ce matériau est facile à poser en utilisant des plots réglables. Ce matériau et l’utilisation des plots permettent de ne pas avoir besoin de dalle de béton. On pourra se servir d’un bois naturel ou d’un bois composite (exemple : caillebotis, lames). Le bois séduit pour son esthétisme et parce que c’est un matériau naturel mais il nécessite un peu d’entretien pour garder sa qualité et son bel aspect.
  • terrasse en carrelage : le revêtement le plus vu pour les terrasses du fait qu’il s’entretient facilement et reste très esthétique. Il existe un large choix de modèles de carreaux (forme, aspect) et de teintes. Si l’entretien est plus simple que celui du bois, il faudra éviter les produits trop décapants et corrosifs. Il faut prévoir un revêtement antidérapant car le carrelage peut être glissant quand il est humide et encore plus lorsque sa surface s’use au fil des années.
  • terrasse en béton : le béton est un matériau moderne et robuste. Il est également facile d’entretien et c’est un matériau économique. Il reste harmonieux et sobre avec la façade de votre maison.
  • terrasse en pierre : également facile d’entretien, la pierre est plus coûteuse que la plupart des matériaux mais offre un fini très esthétique. Vous aurez le choix entre plusieurs types de pierre : le granit, le grès, l’ardoise ou encore le marbre. Le choix de la pierre pour une terrasse permet d’avoir un revêtement très résistant qui peut résister au passage du temps.
Estimez votre projet

Bien choisir les couleurs

 

Le choix des coloris du revêtement de votre terrasse va dépendre de l’exposition de cette dernière. Une terrasse très exposée au soleil nécessite plutôt le choix de tons crème (beige, brique, gris clair) et il faut éviter les tonalités trop foncées qui vont capter la chaleur, ce qui serait inconfortable si vous marchez à pieds nus par exemple.

En revanche, si votre terrasse est à l’abri des rayons solaires, vous pourrez vous permettre d’autres teintes en particulier les couleurs claires à très claires.

Estimez votre projet

Quelles dimensions pour ma terrasse ?

 

Pour choisir les dimensions de votre terrasse, il faut bien sûr tenir compte de la surface du terrain mais aussi de la taille de la maison. La terrasse ne doit pas être surdimensionnée par rapport à votre maison. L’ensemble doit rester harmonieux. Si le terrain est petit, vous devez également bien étudier votre projet ou concevoir un toit-terrasse.

Il pourra être utile de faire appel à un architecte si vous hésitez sur le positionnement et les dimensions de votre terrasse.

Certaines mesures dans la moyenne peuvent vous aider à y voir plus clair :

– votre terrasse ne doit pas faire moins de 3 mètres de largeur. En-dessous de cette dimension, vous risquez de manquer de confort, notamment si vous devez circuler autour d’une table lors d’un repas ;

– l’idéal est une taille moyenne minimum de 20 m² pour pouvoir profiter pleinement d’une terrasse et de son agencement (table, chaises et barbecue).

Estimez votre projet

Que faire pour préparer le sol ?

 

Le sol doit être parfaitement plan pour pouvoir y construire votre terrasse. Comme cela est rarement le cas, on va prévoir un travail de préparation du sol pour le remettre à niveau.

Il faudra parfois envisager des travaux de terrassement mais aussi prévoir une surélévation dans certains cas. On pose ensuite le béton (dalle, plots ou parpaing) pour servir de recouvrement ou support de votre future terrasse.

Estimez votre projet

Quelles sont les démarches administratives obligatoires pour faire construire une terrasse ?

 

Avant de contacter une entreprise ou un artisan pour la construction de votre terrasse, vous allez devoir effectuer des démarches administratives obligatoires (selon le type de terrasse).

Il est conseillé de consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre mairie et le Plan d’Occupation des Sols (POS).

Vous aurez une idée pour le choix des matériaux.

Si vous voulez protéger votre terrasse des intempéries avec un auvent, on considère que vous construisez une terrasse avec emprise au sol (couverte ou partiellement couverte), vous devez alors vous conformer aux obligations légales ;

  • faire une déclaration préalable de travaux si votre terrasse est comprise entre 5 et 20 m² ;
  • faire une demande de permis de construire si votre terrasse mesure plus de 20 m² (ou 40 m² si votre commune est dotée d’un Plan Local d’Urbanisme / PLU).

Vous n’avez pas de démarches à faire si votre terrasse mesure moins de 5 m².

Enfin, pour que votre projet soit au carré, il est important de contacter plusieurs professionnels afin de demander des devis chiffrés et détaillés. Ainsi, vous aurez une évaluation plus précise du coût de votre terrasse et pourrez garder la maîtrise de votre budget travaux.

Estimez votre projet