Isolation phonique

Les nuisances sonores sont l’un des principaux perturbateurs du confort de vie au quotidien. La lutte contre ces ondes sonores est devenue un réel enjeu dans la construction. La tranquillité au quotidien est un grand luxe que chacun veut se l’offrir. L’isolation phonique ou acoustique a alors pour objectif d’éviter la propagation du bruit, soit de l’extérieur vers l’intérieur, soit d’une pièce à une autre.

Règles de l’isolation phonique

Pour la construction neuve, l’isolation phonique ou acoustique est à mettre en place dès la conception de la maison. Selon les besoins en isolation phonique : isolation de studio de musique, isolation d’une autoroute, isolation aérienne, etc. Les techniques de pose sont différentes et les matériaux utilisés varient de l’une à l’autre. C’est à chacun d’adapter son isolation phonique à son niveau d’exigence.

La nouvelle réglementation acoustique (NRA) concerne toutes les habitations neuves dont le permis de construire est postérieur à janvier 1996.

En revanche, en rénovation, il n’existe pour le moment aucune obligation en matière de réglementation acoustique lors de la réalisation de travaux d’isolation. Ce qui n’est pas le cas pour l’isolation thermique, qui elle, exige la norme RT Existant.

Principes de l’isolation phonique

Pour une meilleure isolation phonique, il faut bien considérer toutes les parois d’une pièce car ce sont les principaux transmetteurs du bruit. La propagation du bruit est complexe, que ce soit de l’extérieur vers l’intérieur, soit d’une pièce à une autre. Pour réaliser une isolation phonique efficace, il existe plusieurs principes :

Le principe de la masse :

Pour éviter les nuisances sonores, il faut donc en principe utiliser des parois lourdes, en choisissant des matériaux lourds. Plus une paroi est lourde, plus elle va être inerte du point de vue phonique. Les murs, les cloisons, les portes et les vitres doivent être le plus lourd possible. En effet, selon la loi de masse, les matériaux lourds atténuent la transmission des ondes sonores.

Par exemple, un mur épais en pierre transmet très peu le son car l’énergie contenue dans l’onde sonore n’est pas suffisante pour le faire vibrer. Une dalle en béton sur terre-plein ne transmet pas non plus les vibrations sonores horizontalement. L’énorme masse de terre qui se trouve sous la dalle l’empêche de vibrer facilement.

Le principe de la masse-ressort-masse :

Le principe de la masse-ressort-masse est une alternative à l’utilisation de parois très lourdes. Techniquement, deux masses sont séparées par un ressort, en général une lame d’air ainsi qu’un isolant minéral. Concrètement, on a deux parois (doubles portes, doubles fenêtres, cloison-doublage, plafond-faux plafond) désolidarisées entre elles par un « ressort » (isolation souple, air).

Entre les deux masses, le ressort va atténuer l’énergie du son et sert d’amortisseur au système. Ainsi à l’arrivée du bruit à la deuxième masse, il sera considérablement réduit.

Quels matériaux pour une bonne isolation phonique

Dans certains cas, l’isolation phonique est déjà assurée par le matériau de votre mur.

Suivant le principe de masse, un mur en pierre ou en béton, même en paroi simple, protège mieux des nuisances sonores qu’un mur de briques creuses ou en carreaux de plâtre.

Dans le cas où le principe de masse n’est pas au rendez-vous, on opte pour la méthode masse-ressort-masse.

Il vous faudra alors trouver un isolant performant tel que :

  • Les laines minérales :
    • La laine de roche est un excellent absorbant des sons et est particulièrement performante pour réduire les bruits d’impact.
    • La laine de verre dont les fibres, même en faible épaisseur, absorbent très bien les sons et qui a fait ses preuves quand à la correction acoustique (idéal pour les studios).
  • La mousse composite de polyuréthane : très légère, elle est parfaite pour un confort sonore minimal tout en assurant une bonne isolation thermique.
  • Le liège expansé en plaques : elle a l’avantage de s’adapter à toutes les poses (sols, murs, combles), et a des performances thermiques exceptionnelles.
  • La ouate de cellulose giclée : elle a également fait ses preuves et est très facile à appliquer.

Les matériaux naturels comme le chanvre, le lin ou encore la laine de mouton ont des capacités d’atténuation phonique limitées et devront être complétés par un revêtement supplémentaire.

Autres articles qui pourraient aussi vous intéresser

Aménager et décorer son sous-sol

Rendre le sous-sol vivable Le sous-sol est un espace dans lequel il fait généralement frais. Bien que cela puisse être i(...)

Permis de construire pour abri voiture

Réglementation et conseils pour la construction d’un abri voiture L’abri voiture est un très bon moyen de pr(...)

7 conseils de home staging pour vendre facilement et rapidement votre maison

Votre maison, vous l’aimez pour toutes ses petites imperfections, cependant, la personne susceptible de l’ac(...)

Découvrez ces projets concrets

Si ce contenu vous a plu, n'hésitez pas à le partager

Tenez-vous informé avec notre newsletter !

RÉNOVATION DE MAISON

Je veux rénover