L’isolation des combles et toitures

Des techniques idéales pour limiter vos dépenses et votre impact écologique

Demander une Estimation Personnalisée

Isoler c’est économiser

 

L’impact carbone d’un particulier correspond à l’émission de dioxyde de carbone qu’il laisse échapper annuellement. En moyenne, un français émet 7,2 tonnes de dioxyde de carbone par an. L’objectif de l’Etat français est de diviser par quatre ce quota pour atteindre une émission de dioxyde de carbone de 2 tonnes par an en 2050. En effet, aux côtés du méthane, le dioxyde de carbone est un des gaz à effet de serre les plus réputés et produits. Sa perpétuelle augmentation induit fatalement la pérennité du réchauffement climatique en cours. L’actualité souligne la difficulté de résorption et de diminution de ces gaz à effet de serre. Le jugement rendu par le tribunal administratif de Paris le 3 février 2021 a en effet condamné l’Etat pour « carence fautive » dans sa lutte contre l’émission des gaz à effet de serre. Accusé d’inaction climatique par un ensemble de quatre Organisations Non Gouvernementales (Notre affaire à tous, GreenPeace, Oxfam et la Fondation Nicolas Hulot), le procès a donné raison aux associations de défense de l’environnement. Pour contribuer en tant que particulier à cette volonté commune de réduire l’impact écologique humain, nombreux sont les gestes à votre portée. Le choix des vêtements en fonction de leur matériau et provenance, le choix de réduire sa consommation de viande, le choix d’éviter l’avion pour un autre mode de transport moins polluant ou encore le choix d’une voiture hybride ou électrique, sont des actions qui contribuent grandement à la baisse progressive de notre empreinte sur l’environnement.

Demander une Estimation Personnalisée
isolation phonique

 

Isoler sa maison, et en particulier la toiture et les combles, s’inscrit dans ces choix déterminants pour limiter le réchauffement climatique. L’avantage supplémentaire de cette action est l’évident argument financier : rénover c’est aussi investir sur des économies d’énergie et donc sur la facture. Des pertes en énergie peuvent arriver si vos cloisons ou fenêtres sont des passoires thermiques, la conséquence sera une facture éminemment plus chère, ainsi qu’un gaspillage énergétique peu écologique. N’oubliez pas que 70 % de vos dépenses énergétiques sont consacrées au chauffage de votre maison, et qu’une mauvaise isolation pourra provoquer une déperdition jusqu’à 25% de chaleur.

Demander une Estimation Personnalisée

Pour isoler vos combles, optez pour des matériaux adaptés à vos besoins

 

Pour des travaux d’isolation de vos combles, vous devez d’abord trancher si vous avez la possibilité ou la volonté d’aménager vos combles en un espace habitable supplémentaire. Bien sûr certains types de combles, dits combles perdus, sont impossibles à vivre dans la mesure où leur hauteur sous plafond n’est pas assez spacieuse. Si vous souhaitez aménager vos combles en espace habitable, vous devez opter pour une isolation directement sous les pans intérieurs de la toiture, de façon à ne pas encombrer l’espace disponible. L’isolant est appliqué en rouleaux ou en plaques. Au contraire, si vous disposez de combles perdus, il est peut-être plus judicieux de choisir pour un isolant disposé en vrac, sous forme de flocons, pour optimiser l’isolation de l’espace que vous n’utiliserez de toute façon pas. L’isolant est essentiel évidemment, et pour les combles vous aurez besoin de 30 à 40 centimètres d’épaisseur selon le matériau choisi. Il en existe de plusieurs sortes dont les plus courants sont la laine de bois et de verre. Cette dernière équipe plus de 75% des foyers : fusion de sable et de verre recyclé, elle allie efficacité et prix avantageux.

Demander une Estimation Personnalisée

 

Pour vos toitures, une des solutions les mieux adaptées peut aussi être la laine de roche. Le chanvre se distingue aussi par sa très faible conductivité thermique, c’est-à-dire sa capacité à véhiculer la chaleur. De bons isolants se caractérisent par une faible conductivité et une large épaisseur, optimisant la résistance thermique du logement. Pour des combles qui ne sont pas destinées à être un espace de vie, la ouate de cellulose est une solution très écologique puisqu’elle est composée à 85% de papiers journaux recyclés et traités. Son inertie thermique est particulièrement bonne, vous protégeant du froid hivernal comme de la chaleur estivale. Toujours dans le rayon des solutions particulièrement écologiques, la laine de textiles recyclés est un alliage de coton et textile synthétique pour assurer une bonne isolation de vos combles. Il existe encore d’autres matériaux comme la laine de mouton, ou encore certaines solutions écologiques prometteuses en développement comme l’isolation par la paille de tournesol ou à base de maïs. Il n’est pas rare que les matériaux bio-sourcés, plus écologiques, comme la ouate de cellulose, la fibre de bois ou de textile, soient également des solutions plus économiques et tout à fait performantes. Elles sont donc des solutions plus qu’envisageables.

Demander une Estimation Personnalisée

Pour protéger votre maison, isolez la toiture par l’extérieur

 

Pour une solution très efficace pour protéger la toiture, qui est le point sensible de votre isolation, vous pouvez choisir l’isolation de la toiture par l’extérieur et le sarking. Encore peu employées en France, ces méthodes ont des avantages comme des inconvénients. En premier lieu, elles sont terriblement efficaces pour isoler votre habitat, éliminant tout risque potentiel de déperditions de chaleur par le toit, réduisant drastiquement votre facture par la même occasion. L’isolation de la toiture par l’extérieur est infaillible comparé à l’isolation des rampants par l’intérieur, dans les combles. De plus, elle n’entame nullement votre espace de vie des combles si vous en disposez d’un, contrairement à l’isolation des rampants. Seulement, c’est une technique également onéreuse ; il faut compter sur un budget grand de 140 à 180 euros par mètre carré si vous comptez refaire votre toiture en même temps que son isolation, prix qui varie en fonction des matériaux choisis notamment. En effet, elle vous impose le remplacement de votre toiture actuelle, ce qui nous amène à vous conseiller l’isolement de la toiture par l’extérieur au moment de la construction, ou d’une rénovation déjà prévue en raison de son vieillissement. 

Demander une Estimation Personnalisée

Viendront s’ajouter en même temps les travaux d’isolation et de couverture. Il existe deux méthodes pour l’isolation par l’extérieur de votre toiture. La première prévoit la disposition d’une couverture isolatrice entre les chevrons, à savoir la structure de bois du toit. La seconde, le sarking, prévoit de rehausser le toit pour insérer une couche d’isolant qui se retrouve alors au-dessus des chevrons. La solution la plus écologique et économique est sans nul doute la première. Elle consiste à combler le vide entre les éléments structurant la toiture, qui sont des ponts thermiques, par un isolant en vrac. Reportez-vous à l’isolation des combles quant aux choix potentiels du matériau isolateur qui vous convient le mieux, mais la ouate de cellulose reste un très bon choix pour allier l’efficace et l’écologique. Pour la technique du sarking vous épaississez le toit de façon à ajouter un revêtement ainsi qu’un pare-vapeur au-dessus des chevrons, des panneaux rigides isolants, des panneaux pare-pluie et finalement un contre lattage afin de fixer la couverture. Si le tout déborde du toit, des contre-chevrons remplis d’isolant seront également installés. De cette façon, les ponts thermiques appartiennent désormais au passé pour votre toiture.

Demander une Estimation Personnalisée

Meilleurs matériaux et aides au financement

 

La meilleure alternative possible au sein de vos travaux de rénovation est le choix de matériaux biosourcés. Issus de la biomasse animale ou végétale, leur matière organique renouvelable est favorable à la réduction de l’empreinte environnementale puisque leur déphasage thermique et leurs propriétés respirantes permettent le stockage du carbone. Contrairement à une idée répandue, un matériau biosourcé n’est pas forcément plus cher ou moins efficace que d’autres matériaux plus communs. Hormis le liège, les matériaux biosourcés font en fait partie des plus accessibles et économiques, ce sont également les plus efficaces et confortables. La paille, la chènevotte et la ouate de cellulose sont ainsi des matériaux au rapport qualité prix imbattable et vous garantissent un haut confort hivernal comme estival. Malheureusement ils ne sont pas disponibles sous forme de panneaux, paramètre pour lequel vous devrez vous tourner vers le liège ou la fibre de bois pour des panneaux en matériaux biosourcés, moyennant un coût plus élevé. Néanmoins dans le cas de figure où vous confiez la pose de votre isolant à un artisan certifié RGE, Reconnu Garant de l’Environnement, le crédit d’impôt à 30% vous est accordé quant au prix du matériau et de la main d’œuvre. Par ailleurs, l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat (l’ANAH) peut prendre en charge une partie des coûts des travaux de rénovation énergétique, travaux dans lesquels l’isolation des combles s’inscrit. Ainsi leur offre Habiter Mieux Agilité est destinée à financer une part importante des travaux. Dans le cadre de travaux énergétiques qui permettent un gain énergétique de 25%, comme l’isolation de vos combles, vous pouvez disposer d’une autre offre de l’ANAH, nommée Habiter Mieux Sérénité. Vous pouvez cumuler ces deux aides. Profitez par ailleurs de l’Eco-prêt à taux zéro, aide dont les intérêts sont pris en charge par l’Etat, et ce quel que soit votre niveau de ressources. Finalement, vous pouvez bénéficier de la TVA à un taux réduit à 5,5% pour financer vos travaux d’isolation de vos combles.

Demander une Estimation Personnalisée