Si vous avez des projets de construction immobilière, il vous faudra en amont anticiper au maximum vos besoins pour empêcher tous les contretemps et arriver aux meilleurs résultats. Pour vous aider, dressons une liste exhaustive de tous vos potentiels besoins pour vous éviter toutes déconvenues !

Préparer son projet de construction

Trouver un terrain à bâtir

 

La première étape lorsque vous avez pris la décision de faire construire votre futur chez-vous est de trouver le meilleur terrain. Trouver le terrain adapté à ses besoins est une des clés de la réussite de votre projet de construction. Si vous manquez d’interlocuteurs pour trouver la propriété à bâtir idéale, il s’offre à vous plusieurs solutions. Vous pouvez vous adresser aux notaires et aux agents immobiliers pour commencer. Sur leurs sites web respectifs quantité d’annonces de ventes immobilières pourront vous intéresser. Les annonces de terrains à bâtir ne sont toutefois pas majoritaires, il vous est donc également possible de chercher du côté des lotisseurs qui vous indiqueront leur disponibilité en parcelles vacantes à construire.

Vous pouvez aussi envisager de vous adresser au constructeur de votre maison si vous savez déjà qui est le prestataire qui vous intéresse. En effet, selon les constructeurs de maisons individuelles, certains se proposent d’aiguiller des clients qui n’ont pas de projet de construction à leur soumettre mais qui souhaitent des informations pour dégoter un terrain à bâtir qui leur convient.

Estimez votre projet

Distinguer ses besoins de ses envies et les classer

 

Pour trouver le terrain de vos rêves mieux vaut se poser et réfléchir en amont à vos priorités, n’oubliez pas que la construction est un projet sur le long terme, faites donc bien la distinction entre vos envies dans l’immédiat et vos réels besoins. Un exemple typique serait de céder à l’envie d’acheter un grand terrain excentré et environné de nature dans lequel vous vous retrouveriez coupé de toute infrastructure à moins de plusieurs kilomètres, ce qui pourrait finir par vous lasser. Plus globalement, l’idée à retenir est de bien choisir l’environnement de son terrain, surtout s’il est loin et/ou différent du logement dans lequel vous résidez actuellement. Il est largement conseillé d’étudier les alentours, repérant les infrastructures dont vous aurez le plus besoin. Les voies d’accès sont dans votre viseur, au même titre que les commerces, grandes surfaces ou transports en commun.

Rappelons aussi que vos besoins peuvent évoluer et qu’il faut essayer de les voir arriver avant d’investir la somme que votre projet de construction exige. Ainsi si vous n’avez pas encore d’enfants mais que fonder une famille fait partie de vos projets, vous seriez bien avisés de vous pencher sur des terrains un peu plus grands et surtout à proximité d’infrastructures scolaires. Une fois que vous avez listé tous vos besoins, vous avez maintenant un filtre utile pour resserrer votre champ de recherche. Ce dernier peut être encore affiné en rajoutant vos envies, tout en restant mesuré puisque l’idée n’est pas de vous bloquer dans vos recherches en exigeant un environnement impossible à trouver.

Estimez votre projet

Le lieu idéal

 

Une fois cette étape passée, vous devez aussi anticiper les conditions de votre terrain, afin de trouver un lieu qui exige un entretien minimum. Pour cela, évitez les terrains humides ou les terrains en pente, ou du moins n’omettez pas d’étudier la nature du sol et l’orientation du terrain. Ces aspects peuvent être vecteur de l’imprévisible s’ils ne sont pas pris en compte avant la construction. Avant même de passer aux choix qui s’imposeront à vous pour la maison, achevons de déterminer vos besoins en termes de terrain.

Estimez votre projet

Lister ses besoins pour préciser son projet

Parcelles en lotissement

 

La parcelle de terrain dont vous allez devenir le/la propriétaire peut être vendue de manière isolée ou au sein d’un lotissement. Les différences sont plus que notables et vous devez vous y préparer. Le terrain qui fait partie d’un lotissement est issu d’une procédure de lotissement, c’est-à-dire que le lotisseur a reçu l’autorisation de diviser un terrain en plusieurs lots à bâtir, qui seront alors bornés et viabilisés.

En termes plus concrets, si vous achetez un terrain membre d’un lotissement, alors vous aurez une marge de manœuvre très faible. Vous aurez obligatoirement des voisins, souvent très proches, et vous aurez probablement tous des lots similaires, avec souvent la même disposition, les mêmes dimensions et la même esthétique.

Vous aurez une emprise sur l’architecture ténue et vous devrez absolument prêter une attention particulière au règlement du lotissement. En effet ce dernier peut dissimuler certaines exigences, comme par exemple l’impossibilité de retoucher la façade une fois la maison construite, ou l’impossibilité de faire construire une extension. Malgré ces défauts majeurs, le terrain à bâtir au sein d’un lotissement est la solution la plus pratique sur de nombreux points. L’accès à l’eau, électricité et autres commodités vitales comme le téléphone ou le gaz est un acquis, ce qui représente une charge de soucis et de surcoûts en moins assez conséquente. La voirie est également un plus et vous n’aurez pas à vous inquiéter des voies d’accès. Vous pourrez également compter sur des prix bien plus avantageux que les constructions sur des parcelles isolées, et si vous comptiez au contraire avoir des voisins, c’est peut-être la solution idéale.

Estimez votre projet

Parcelles isolées

 

Au contraire, investir dans une parcelle isolée présente d’autres inconvénients et avantages. Si vous êtes bien plus libres de toutes contraintes architecturales et que vous êtes maître du logement que vous souhaitez construire, vous restez toutefois soumis aux règles d’urbanismes locales en vigueur et à la nature du terrain. On le mentionnait plus haut, un terrain accidenté ou humide entraînera des surcoûts de chantier. Vous serez par contre libre de trouver la vue qui vous enchantera en vous levant le matin et de trouver l’environnement qui vous plaît le plus. Prenez toutefois garde aux coûts de raccordement avec les réseaux d’eau et d’électricité. Maintenant que vous êtes mieux à même de choisir un terrain adapté à vos besoins, étudions quel type de maison vous conviendra le mieux.

Estimez votre projet

La maison de vos rêves

Quelle superficie vous correspond ?

 

On distingue principalement la maison plain-pied de la maison étage. Encore une fois le choix dépend de deux facteurs principaux : vos besoins et votre budget. La maison de plain-pied est aussi la solution pratique et qui s’adapte aux besoins de tous. Elle est aussi facile à vivre pour les enfants que les personnes âgées et mieux adaptée aux personnes en situation d’handicap. Si vous n’êtes pas concernés par ces questions, un gain d’espace avec des étages peut être une possibilité intéressante. L’espace à aménager dépend du nombre d’habitants -ou de futurs habitants- de la maison, n’oubliez pas qu’une extension ultérieure à la construction est un coût conséquent et peut jurer avec la construction originale, il vous faut donc prévoir un espace supplémentaire pour vos besoins du futur. Ainsi vous pourrez occuper une pièce sans fonction vitale pour le moment par une chambre d’amis, de jeux ou de travail, ce qui vous permettra, au moment voulu, de la transformer en chambre par exemple.

Estimez votre projet

Maison et modernité

 

Toujours pour prévoir l’espace dont vous avez besoin, pensez aux pièces dont vous ne pourriez vous passer. Outre les évidentes fonctions vitales d’un logement avez-vous des besoins particuliers comme un garage, une véranda, un atelier pour pouvoir travailler ou encore d’une grange ? Si c’est le cas il vous faudra en avertir l’architecte le plus tôt possible. Pour des raisons pratiques ou de goût vous devrez également faire le choix de construire une maison plutôt traditionnelle ou plutôt moderne. De nos jours la domotique se démocratise et le prix de ses équipements baisse, même si toutes les nouvelles technologies restent un luxe.

Du système d’éclairage à la sécurité de votre maison, tout peut désormais être automatisé et contrôlable depuis votre smartphone : une activité anormale pendant votre absence et vous recevrez immédiatement une notification. Si on dépasse le stade du besoin pour se placer plutôt dans celui de l’envie, vous devez prévoir si vous êtes intéressés par la domotique pour en avertir votre architecte.

Estimez votre projet

L’architecte, l’allié de votre projet

 

Une fois que vous aurez énuméré tous vos besoins, il est temps de contacter l’architecte qui transformera votre projet en réalité. Il établira avec vous le plan de votre futur maison. Trouver l’architecte le plus adapté à vos besoins peut être synonyme d’une étape fastidieuse, incertaine et chronophage. Pour vous éviter de tels tracas, vous pouvez faire appel à un service tiers pour vous mettre en contact avec un professionnel qualifié qui vous correspond vraiment.

Après avoir précisé vos besoins, Archionline est un service qui peut vous aider à trouver le meilleur architecte. Ce dernier est l’allié idéal de votre projet, il vous fournira des conseils, des croquis, des esquisses et modélisations 3D et des plans côtés pour vous aider à visualiser au maximum votre future maison. C’est aussi celui qui s’occupera de l’obtention du permis de construire et des déclarations préalables, avant de s’assurer de la bonne tenue du chantier et de ses évolutions. Se faire assister d’un architecte c’est la garantie que vos besoins et envies, que vous avez maintenant déterminé, prennent vie avec votre nouvelle maison.

Estimez votre projet