Aujourd’hui, rares sont ceux qui n’ont pas au moins un objet connecté dans leur maison ou sur eux. Montre connectée, smartphone, ordinateur, commande vocale à la maison pour choisir un thème musical ou rechercher un programme télévisé : être connecté fait maintenant partie du quotidien et l’on n’hésitera pas à franchir le pas de la maison connectée qui n’est plus désormais la maison du futur mais la maison d’aujourd’hui car elle présente de nombreux avantages qui font vite oublier quelques contraintes que l’on pourra éviter en choisissant un bon matériel et en faisant bien l’étude de son projet en amont avec un professionnel. A suivre, notre dossier complet sur la maison connectée.

Maison connectée, présentation

 

Histoire

Il faut remonter en 1904, avec l’invention du radar avec association d’une onde et d’une antenne bipolaire pour voir les balbutiements de la domotique. C’est à Christian Hulsmeyer que l’on doit cette découverte qui permet de détecter des bateaux jusqu’alors invisibles. Puis Eugène Polley, invente en 1955 la première télécommande sans fil. Ces outils de commande à distance ont été les ancêtres de la domotique, laquelle a véritablement fait son apparition dans les années 1970. Son objectif affiché  est alors d’automatiser l’habitat.

 

Définir la domotique

Formé sur la racine latine « domus » qui signifie « maison » et la terminaison du mot informatique, la domotique est l’utilisation de l’informatique et des systèmes d’automatisation permettant de commander certaines fonctions au sein de l’habitat.

Apparue véritablement dans les années 70, la domotique a su profiter du développement des réseaux de communication pour élargir ses fonctions et a connu un changement de vitesse grâce à l’arrivée du wifi.

Les automatismes qui s’inscrivent dans l’habitat touchent notamment la gestion de l’énergie, la communication et la sécurité.

Estimez votre projet

 

Principe de la maison connectée

Les verbes clés de la domotique ou maison connectée : programmer, contrôler, automatiser l’habitation, surveiller, sécuriser, gérer, simplifier les tâches, communiquer, etc.

Secteurs clés en quelques mots : chauffage, climatisation, éclairages, température (thermostats), appareils audiovisuels, appareils électroménagers, portes/fenêtres/portail (ouverture/fermeture), alarme, autres moyens de sécurité (détecteur de présence).

Le principe de la maison connectée ou domotique est d’automatiser certains appareils de commandes dans l’habitat et de pouvoir programmer ou contrôler à distance ou sur place l’ensemble de ces appareils via un réseau pouvant fonctionner en filaire ou sans fil (exemple : ondes radio, wifi). Les appareils transmettent aussi des informations sur le même réseau, notamment par rapport à son état de fonctionnement. Un ordinateur central préalablement programmé gère l’ensemble des informations transmises et reçues. Il faut que cet ordinateur soit muni d’un système d’exploitation permettant de gérer l’ensemble mais aussi des logiciels appropriés.

 

Technologies permettant de connecter votre maison

Il existe plusieurs types de connexions :

  • Connexion avec la technologie par réseau sans fil: elle permet le contrôle de tous les équipements électriques de l’habitat et représente une technologie fiable (mais moins que la technologie par réseau câblé), pouvant s’avérer opérationnelle assez rapidement. Le plus de cette technologie est qu’elle n’occasionne pas beaucoup de pollution électromagnétique ;
  • Connexion par réseau câblé: cette technologie est la plus fiable étant donné qu’elle n’est pas sensible aux perturbations électromagnétiques. Les travaux d’installation peuvent prendre plus de temps et l’on réserve souvent ce type de connexion pour les constructions neuves. Elle permet également l’interconnexion entre tous les appareils de l’habitat ;
  • Connexion avec la technologie courant porteur en ligne ou CPD: avec cette technologie, le coût de l’installation est réduit. Il s’agit d’utiliser les prises de courant de l’habitat pour la transmission des informations. Cette technologie est intéressante pour des personnes en location qui pourront déplacer le système lors de leur déménagement. Un bémol : cette technologie produit plus de pollution électromagnétique que les deux autres technologies.
Estimez votre projet

Les avantages de la maison connectée

 

Vous vous demandez peut-être à quoi sert une maison connectée ? Cela vaut-il la peine de l’installer chez vous ? Quel budget cela représente-t-il ?

La maison connectée offre de nombreux avantages, notamment :

  • Gain de temps au quotidien : certaines actions peuvent être automatisées et commandées à distance. Ainsi, imaginez le gain de temps que cela représente pour vous si vous vivez dans une maison avec une dizaine de fenêtres et que vous automatisez l’ouverture et la fermeture de vos volets électriques !
  • Les actions sont simplifiées: reprenons l’exemple des volets, plus besoin de vous rendre dans chaque pièce pour les actionner. Vous avez accès à une commande centralisée.
  • Gain de sécurité: simuler une présence en commandant l’allumage de la lumière lorsque vous n’êtes pas chez vous ou enclencher l’alarme de sécurité à certaines heures sans être chez vous, cela est aussi un gain de sécurité non négligeable !
  • Gain d’économie d’énergie: là encore, la maison connectée est un atout pour qui souhaite réaliser des économies d’énergie. Toute personne pourra par exemple, déclencher un chauffage (ou un climatisation) avant de rentrer chez elle, sans avoir à la faire tourner très fort mais le fait de l’enclencher suffisamment en avance permet de produire un meilleur confort thermique en rentrant chez soi.
  • Economies financières: s’il faut investir au départ pour installer un système de domotique chez soi, mais sur le long terme, la maison connectée permet de réaliser des économies pour le porte-monnaie (exemple : juste réglage du chauffage, fermeture des volets à heures fixes permettant ainsi de gagner du temps et de protéger vos fenêtres du froid en hiver ou de la grosse chaleur en été, etc.) ;
  • Confort pour tous: vous avez un parent âgé qui vit seul chez vous et vous ne pouvez pas rentrer assez tôt de votre travail pour fermer les volets ? Pas de panique, le déclenchement à distance prend la relève. Côté sécurité, vous pouvez actionner votre caméra pour voir si tout se passe bien chez vous. Idem si vos enfants sont à la maison et que vous allez rentrer tard.
Estimez votre projet

Les éléments sensibles à prendre en compte avant d’opter pour la maison connectée

 

Si la maison connectée présente de nombreux avantages, il faut cependant se tenir au courant des points sensibles que pourra présenter la domotique et être particulièrement vigilant sur ceux-ci :

 

Protection des données

Comme pour la plupart des objets connectés, la maison connectée peut exposer les usagers à des pertes de données personnelles. Il faudra donc opter pour une maison connectée qui utilise une technologie avec une protection renforcée contre le piratage.

 

Coût et impact sur l’environnement

Si la domotique permet de réaliser des économies une fois que vous l’avez installée, il ne faut pas oublier que l’installation initiale représente un certain budget. Le coût est d’autant plus élevé que la maison est d’une surface importante, avec de nombreux objets connectés. L’économie d’énergie que va permettre l’utilisation de tous les objets connectés (chauffage/climatisation/éclairage) doit compenser largement l’empreinte carbone qui sera nécessairement induite par la connexion de tous les appareils dans votre maison : une évaluation qu’il convient de faire en amont avant toute installation.

 

Modération

Chaque personne doit se responsabiliser : il ne faut pas en venir à une perte d’autonomie totale. Ainsi, s’il est bien d’opter pour un tel système pour permettre à une personne âgée son maintien à domicile et lui simplifier la vie, il ne faut pas à l’inverse, être dépendant d’un système domotisé qui rendrait toute personne incapable de se débrouiller seule dans les gestes du quotidien. Et que faire en cas de panne ?

Enfin, lors de l’installation, vous devrez être vigilant sur la compatibilité des divers systèmes et diverses marques. Le mieux est souvent de laisser faire un professionnel en évaluant bien vos exigences en amont et en lui demandant conseil avant de faire l’installation du réseau.

Estimez votre projet

Quels sont les objets du quotidien que vous pouvez connecter ?

 

Volets électriques, déclenchement de l’alarme de sécurité ou du détecteur de présence, ouverture et fermeture du portail électrique, mise en route de la télévision ou de la hi-fi, programmation de votre cafetière, de votre four, allumage de vos radiateurs ou de votre sèches-serviette, réglage du thermostat,… autant de tâches que vous pourrez faire plus facilement avec la maison connectée. De nombreux objets peuvent, en effet, être raccordés à votre système de domotique et être pilotés à distance. Quelques exemples :

 

Quotidien : ampoules, radiateurs, etc

Contrôler ses volets roulants, régler ses radiateurs ou ses ampoules est devenu possible avec un certain nombre d’applications disponibles sur le marché de la domotique comme par exemple Wiser Home (par Schneider Electric).

 

Accessoires et innovation

Certains fabricants ont aussi travaillé sur des accessoires innovants pour aller un peu plus loin dans le confort à la maison ! Toujours chez Wiser, la cafetière est programmée pour que le café soit prêt au bon moment ou que les lumières s’allument tout en douceur à votre réveil grâce à la commande d’un variateur d’intensité sur vos luminaires.

 

Les éclairages font leur show

Justement, en parlant d’éclairage, on sait déjà qu’il est possible de régler à distance des opérations telles que : éteindre une ou plusieurs lampes ou allumer celles-ci à certaines heures. Mais des solutions innovantes vont encore plus loin. Par exemple, chez Philips Hue votre maison se transforme et l’éclairage s’adapte en fonction de vos activités et de vos envies et vous pourrez piloter tel ou tel éclairage depuis votre smartphone, votre montre connectée ou encore votre tablette. Et même des assistants vocaux comme Google Home ou Alexa peuvent répondre au quart de tour et commander vos éclairages selon les différents moments de la journée.

 

Optimisation du chauffage et du chauffe-eau

Les radiateurs Divali, Agilia, Irisium ou les sèche-serviettes électriques de la marque Serenis peuvent être connectés tout comme de nombreux produits de chez Atlantic. L’eau chaude sanitaire (ECS) ne fait pas exception à la règle et vous pourrez connecter votre chauffe-eau électrique Linéo pour un pilotage à distance.

Plus de confort pour chacun mais aussi une meilleure maîtrise de votre consommation d’énergie sont le résultat d’une utilisation choisie et programmée.

Vous pouvez également moduler la température de vos chauffages dans les différentes pièces de la maison en réglant les thermostats à distance. Ainsi vous allez pouvoir chauffer seulement lorsque cela s’avère nécessaire et mieux suivre votre consommation énergétique pièce par pièce.

Estimez votre projet

Mettre en place mon projet : combien me coûtera l’installation pour une maison connectée ?

 

Ne vous lancez pas tête baissée dans un tel projet.

Vous devrez prendre en compte de nombreux critères avant de pouvoir évaluer le budget que va représenter une maison connectée :

  • Surface de l’habitat (qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement) : avec une surface de 150 m² et des objets connectés dans toutes les pièces, le coût sera plus élevé que pour une maison de 80 m² ou un petit appartement ;
  • Entre maison et appartement, la maison connectée coûte plus cher, dès lors que l’on aura aussi des objets extérieurs à connecter (portails d’entrée, allumage du jardin en extérieur, alarmes et détecteur de présence en extérieur…) ;
  • Type d’objets, nombre d’objets et qualité des objets connectés: il existe actuellement une offre importante sur le marché en termes d’objets connectés mais il ne faut pas se tromper dans leur choix. Le prix pourra varier considérablement d’un objet à l’autre.
  • Coût de la main d’œuvre horaire pour l’installation et type de technologie choisie (exemple : filaire ou sans fil).

 

A noter : il ne faut pas choisir un objet de premier prix, mais regarder plutôt l’aspect qualitatif ainsi que la compatibilité des objets avec votre système global. Certains objets connectés peuvent sembler intéressants au niveau du prix, mais s’avérer être de vrais gadgets que vous aurez du mal à faire entrer dans le système connecté de votre maison. Faites confiance à des marques réputées et demandez l’avis d’un professionnel avant de faire votre choix.

Prenez contact au préalable avec plusieurs entreprises pour étudier vos besoins en termes d’objets connectés, de type de connexion et de gestion informatisée pour définir précisément le coût d’un tel projet. N’hésitez pas à collecter plusieurs devis.

Vous pourrez vous adresser par exemple à un domoticien ou encore des électriciens spécialisés dans l’installation d’un système de domotique. Rappelez-vous que l’installation faite par un professionnel est toujours plus intéressante que de s’y essayer seul, car en cas de problème sur un appareil, vous pourrez faire jouer la garantie seulement si l’installation a été faite par un professionnel.

Estimez votre projet