Pour construire ou rénover, prévoir une extension d’une certaine surface, il faut passer par un architecte. Soit vous décidez de prendre un architecte pour que le travail soit réalisé dans les règles de l’art, mais vous n’y êtes pas forcément obligé, soit vous devez impérativement prendre un architecte car la loi l’exige selon le type de construction ou de rénovation. Dans tous les cas, il peut être utile de savoir chiffrer le coût des prestations d’un architecte et d’avoir une idée sur les forfaits pratiqués par la profession. Nous avons recensé dans cet article les coûts moyens pratiqués sur le marché.

Quels seront les cas où vous pouvez avoir besoin d’un architecte ?

 

Bien sûr, la première chose qui vient à l’esprit c’est que l’on va avoir besoin d’un architecte pour faire construire une maison d’architecte. Il s’agira d’une maison à votre goût, élaborée selon vos besoins et votre budget, avec l’aide d’un architecte. La maison est d’abord pensée ensemble et ensuite élaborée à partir des plans de l’architecte.

Vous pouvez aussi faire appel à un architecte dans le cas d’une rénovation. Par exemple, si vous souhaitez agrandir l’espace d’une pièce et faire tomber une ou deux cloisons, il peut être utile de se faire aider par un architecte pour vérifier qu’il n’y ait pas un mur porteur avant d’abattre des cloisons.

L’architecte peut être consulté pour un agrandissement (aménagement de combles, extension de type véranda ou extension avec ajout d’un étage…) : cela peut être facultatif mais toutefois grandement conseillé et cela devient obligatoire dès lors que la surface habitable totale est augmentée à 150 m².

Estimez votre projet

 

Les nouvelles maisons de type BBC (Bâtiments Basse Consommation) sont souvent confiées à des architectes qui en assurent toute l’élaboration et ont souvent une bonne connaissance des matériaux visant à respecter l’environnement et à réduire la consommation énergétique de la bâtisse (exemple : maison en bois, orientation particulière visant à réduire la consommation, avis sur le choix d’un terrain selon l’orientation donnée à la future maison…).

Les cabinets d’architectes sont souvent dotés de moyens technologiques de pointe et peuvent effectuer en amont des projets avec des plans 3D pour répondre aux besoins du demandeur. Ils bénéficient de logiciels performants et maîtrisent aujourd’hui toutes les technicités modernes liées à la construction.

L’architecte peut être consulté pour un avis, un conseil ou bien il peut prendre en charge les travaux et suivre la progression du chantier jusqu’à la fin. Dans ce cas, il assure la maitrise d’ouvrage et va coordonner tout le chantier avec les artisans. Il peut d’ailleurs avoir l’habitude de travailler avec certains d’entre eux et pouvoir ainsi vous les suggérer pour mener à bien votre projet de construction ou de rénovation.

Dans quels cas l’architecte peut-il être obligatoire ?

 

Dans certains cas, l’architecte doit impérativement intervenir. La loi exige par exemple son intervention lorsque l’on construit une extension de maison qui augmente significativement la surface de la maison.

Lorsque votre extension (exemple : ajout d’une véranda, d’un étage supplémentaire ou d’un garage) augmente la surface habitable de la maison à 150 m², il est obligatoire de passer par un architecte sous peine de sanction. C’est depuis la loi n°2006-925 du 7 juillet 2016 que le seuil à été abaissé, passant de 170 m² à 150 m². Dans le cadre d’une telle extension, le permis de construire sera requis.

En cas de non respect de cette obligation légale, vous pouvez être sanctionné par des poursuites pénales (amende jusqu’à 300 000 euros et démolition de l’extension selon ce qui est stipulé dans le Code de l’Urbanisme).

Estimez votre projet

Quels sont les éléments qui déterminent le montant des honoraires d’un architecte ?

Comment se calcule le coût d’un architecte ?

 

Tout d’abord, si vous prenez un architecte pour un chantier de construction, il pourra vous facturer au forfait pour l’ensemble du travail, mais il peut vous demander des honoraires pour une consultation ou des conseils sur un dossier.

Il faut donc voir avec lui, comment il va vous facturer et quel sera le type de prestations que vous allez lui demander.

 

Les trois principaux critères pour calculer les honoraires d’un architecte sont :

  • La facture globale d’un chantier de travaux : s’il s’agit d’un gros chantier avec une facture élevée, vous pouvez prévoir des honoraires élevés, ce qui n’est pas le cas pour une facture d’honoraires d’un petit chantier ;
  • La complexité des travaux et un niveau demandé de technicité élevé ;
  • Le nombre de missions qui lui sont confiées : un architecte peut juste intervenir sur un poste (exemple : construction d’une extension comme exigé par la loi, voir plus haut) ou bien pour la conception de tout un projet de construction et le suivi du chantier de A à Z, ce qui implique alors une facture plus élevée.
Estimez votre projet

Comment pourra vous facturer un architecte ?

Le tarif au forfait

 

Pour des petits chantiers – surface de moins de 150 m² – votre architecte, choisira bien souvent de vous facturer au forfait. Les missions que vous confierez à votre architecte doivent être clairement définies afin de savoir, pour chacune d’elle quel sera le forfait applicable au m² et avoir une idée précise du prix final de votre architecte. Un montant minimum est précisé pour chaque type de mission.

 

Quelques tarifs au forfait (à titre indicatif)

Type de mission / Prix moyen au forfait minimum (HT)

Mission sur l’étude et la réalisation de plans                                    65 euros par m²

Mission de réalisation sur appel d’offre                                       3 000 euros et plus

Mission sur obtention d’un document

Obligatoire de construction (permis de construire)                     600 euros et plus

Estimez votre projet

Le tarif au pourcentage

 

Pour participer à un chantier de construction, l’architecte peut prendre un pourcentage sur la facture globale du chantier. Cela s’applique à la construction comme à la rénovation.

Comptez en moyenne l’équivalent de 8 à 15 % du montant des travaux lorsque l’architecte intervient pour une prestation complète de maîtrise d’œuvre avec suivi du chantier de A à Z.

Ce pourcentage est ramené à 5 à 10 % si l’architecte intervient partiellement sur le chantier global.

Généralement, le pourcentage est dégressif selon le montant de la facture de travaux. Si le montant est faible, le pourcentage est élevé et si le montant est élevé, le taux est plus bas.

Par exemple, pour un chantier d’un montant global de 100 000 euros HT, le pourcentage prélevé par l’architecte pourra être compris entre 13 et 15 % tandis que si le montant global est de plus de 260 000 euros HT, le pourcentage de l’architecte pourra descendre à 8 à 9 % de la facture.

Estimez votre projet

La tarification horaire

 

Un architecte pourra aussi exercer en vacation horaire. Il s’agit de missions courtes comme un conseil, une visite d’expertise, l’étude de la faisabilité d’un projet…

L’architecte établit alors un devis avec son tarif horaire et vous le réglerez, à la fin de sa mission, en fonction du nombre d’heures passées.

Attention, car le tarif horaire d’un architecte peut varier selon la situation géographique, la spécialité de ce professionnel ainsi que son expérience du métier.

En moyenne, pour une tarification horaire, comptez entre 75 et 120 euros de l’heure (hors frais de déplacement).

Si votre architecte doit se déplacer fréquemment sur votre chantier de construction ou de rénovation, faites-lui préciser dès le début, s’il facture les frais de déplacement.

Estimez votre projet

Point de vigilance : la réévaluation des honoraires de l’architecte en cours de mission

 

La première prise de rendez-vous avec un architecte permet de faire des estimations, mais parfois sur un chantier d’envergure où des réaménagements peuvent être suggérés en cours du processus, il faut parfois revoir les honoraires en cours de mission.

Cependant, il sera toujours possible pour vous qui êtes client de contrôler la situation et de garder la maîtrise de votre budget.

Un contrat est établi pour fixer clairement les honoraires par votre architecte. Ces honoraires peuvent augmenter dans les 3 cas de figure suivants :

  • Vous décidez en cours de travaux de changer le projet d’origine: par exemple, vous voulez ajouter une extension. Cela représente un travail en plus pour l’architecte ce qui augmentera d’autant la facture finale. L’architecte doit en effet travailler à refaire de nouveaux plans et pourra vous facturer des honoraires en plus ;
  • Vous voulez lui demander d’autres missions: celles-ci n’étant pas prévues au contrat d’origine, elles devront être ajoutées et chiffrées ;
  • Le coût global des travaux augmente : les honoraires seront plus élevés mais il y a une marge de tolérance qui évite de voir les prix pratiqués s’envoler. En général, elle se situe à 10 % par rapport à l’estimation de base. Ce qui veut dire que même avec une forte augmentation du coût des travaux sur la facture globale, l’architecte ne pourra pas augmenter son prix au-delà de 10 %.
Estimez votre projet

Calcul du prix d’un architecte : quel sera le montant de la TVA ?

 

Le taux de TVA applicable pour le coût d’un architecte peut varier selon les missions. On trouvera la TVA à taux plein (20 %), mais aussi la TVA intermédiaire de 10 % ainsi que la TVA réduite (5,5 %). Tout dépend de la nature des travaux effectués.

Ainsi pour un projet de construction ou d’extension pour votre maison, l’architecte applique à ses prix une TVA de 20 %.

En revanche, la TVA intermédiaire de 10 % est applicable par l’architecte, sur des missions liées à la rénovation de votre logement.

Enfin, dès lors qu’il s’agit de travaux de rénovation énergétique, le taux applicable sur les tarifs est celui de la TVA réduite à 5,5 %.

Estimez votre projet

Nos conseils utiles pour trouver un architecte pour votre projet

 

  • Définissez clairement vos besoins sans laisser de place à l’imprécision ;
  • Selon le type de mission à effectuer, faites-vous bien préciser s’il s’agira d’un tarif forfaitaire, d’honoraires, d’un tarif au pourcentage… Demandez aussi quel sera le taux de TVA applicable pour vos travaux et éventuellement les frais de déplacement s’ils sont susceptibles d’être pratiqués.
  • Ayez si possible une idée précise du montant global des travaux pour ne pas avoir de mauvaises surprises en fin de chantier (bien faire chiffrer tous les travaux aux moyens de devis par les professionnels) ;
  • Tenez compte des imprévus et calculez, à l’aide de la marge de tolérance l’éventuel augmentation en fin de parcours, afin de mieux maîtriser votre budget.
  • Vérifiez le contrat que l’architecte doit élaborer pour son client et validez chaque point avant de le signer.
Estimez votre projet

Pour trouver un architecte, le mieux est d’en choisir un dans votre région. Certains architectes peuvent facturer les frais de déplacement. Aussi, s’il vient d’assez loin, vérifiez avec lui s’il doit ajouter ou non des frais de déplacement.

Vous pouvez choisir un architecte par le bouche à oreille (recommandation d’une personne qui a fait un projet similaire ou bien recommandation par votre mairie).

Vous pouvez aussi vous rapprocher d’un site de mise en relation qui pourra vous mettre en contact avec un architecte travaillant sur votre région.

Bon à savoir : si vous prévoyez des travaux sur un secteur proche d’un monument historique ou près d’un site classé, vous devrez vous rapprocher d’un architecte des Bâtiments de France afin de valider avec lui la faisabilité de votre projet et vérifier que vous disposiez des autorisations nécessaires.

Avant de vous lancer dans un projet d’envergure, il peut être utile de consulter en amont un ou deux architectes afin d’étudier votre dossier et ainsi pouvoir choisir en fonction des prestations offertes et des tarifs pratiqués.