Aménager des combles

Faire le choix d'optimiser l'espace sous combles pour agrandir sa maison est une excellente façon de bénéficier de nouvelles pièces de charme avec des espaces sous pente. Cependant, il faut bien comprendre que cela implique de se plier à certaines obligations. En effet, ce n'est pas parce que vous n'agrandissez pas en empiétant sur votre terrain que vous ne créez pas de nouvelles surfaces habitables imposables.

Faut-il un permis de construire pour l'aménagement des combles ?

Selon la nature de vos travaux, vous devrez alors faire une demande de permis de construire ou bien une demande préalable de travaux. Pensez à faire appel à un architecte pour vous aider dans ces démarches et pour la conception de votre projet afin que celui-ci soit adapté à l'espace dont vous disposez, à vos besoins mais surtout au Plan Local d'Urbanisme ou au Plan d'Occupation des Sols de votre commune si votre projet requiert une autorisation en mairie.

Vous aurez besoin d'un permis de construire si :

  • La surface nouvellement créée est égale ou supérieure 20m² ou à 40 m² en zone urbaine régie par un PLU (cas le plus répandu) . A savoir que selon la loi Carez : une surface est considérée comme habitable à partir de 1,80m de hauteur, ainsi les espaces "perdus" sous pente inférieurs à cette hauteur ne comptent pas dans la surface totale de votre pièce.

  • La surface totale de l'habitation, après l'aménagement dépasse les 170m². En plus du permis de construire, vous serez dans l'obligation de passer par un architecte.

  • Vous créez une surélévation.

Une simple déclaration préalable de travaux est nécessaire si :

  • Votre projet modifie l'aspect extérieur du bâtiment comme par exemple la création de nouvelles ouvertures, modification de la charpente, modification de la couverture.

  • La surface créée n'excède pas 20m² ou 40m² en zone urbaine régie par un PLU.

N'oubliez pas, que dans les deux cas, vous devrez obtenir l'autorisation des copropriétaires si vous faites partie d'une copropriété. Si votre habitat se situe en zone protégée, classée, patrimoniale etc, vous dépendez d'une autorisation des bâtiments de France. Ces deux autorisations ne suffisent pas à démarrer les travaux, elles viennent en complément aux pièces nécessaires pour la constitution d'un dossier de permis de construire ou une demande préalable de travaux.

Aménager des combles

Exemple d'aménagement de combles en mezzanine

Aménager ses combles : extension, surélévation ou optimisation de l'espace sous pente?

Quelle solution est la plus adaptée selon la nature de l'espace de combles dont vous disposez ? Pour le savoir, notez la hauteur et la largeur de celui-ci, l'espace est-il encombré par la charpente ? Quelle est la pente de toit ? Quel est votre budget ?

  • Une hauteur sous plafond d'au moins 1,8m de hauteur est nécessaire et doit pouvoir être applicable sur une surface suffisante pour pouvoir habiter l'espace. Personne ne désire vivre la tête baissée ! Si ce n'est pas le cas, il faudra probablement envisager une surélévation de la toiture ou bien un abaissement du plancher si la hauteur sous plafond de l'étage inférieur est suffisant. Il faudra tout d'abord enlever la couverture de toit. Après avoir étudié la résistance des murs, afin de s'assurer que ceux-ci pourront supporter la rehausse, vous avez le choix entre une conception des nouveaux murs en maçonnerie, en béton banché ou bien en ossature bois. Renseignez-vous auprès des professionnels pour connaitre leur tarifs et la solution qui semble la mieux adaptée à votre maison. A savoir que le béton peut être bien plus onéreux, que l'ossature bois est simple à mettre en place et comprend l'isolation. Enfin, la nouvelle charpente est posée ainsi que la couverture. La plupart du temps, les matériaux prélevés sont réutilisés : tuiles, charpente... Rassurez-vous, malgré l'importance d'un tel chantier, que le reste de la maison reste habitable et est très peu perturbé.
  • Une pente de toit idéale serait à 45°, mais une pente à partir 30° peut parfaitement être suffisante. En deçà, votre espace de combles devra posséder une hauteur sous plafond suffisante car la pente de toit sera beaucoup plus aplatie. Une modification de la toiture est possible sous réserve que celle-ci respecte les directives du Plan Local d'Urbanisme.
  • Si vous prenez parti de modifier la pente de votre toiture, soyez bien conscient qu'il faudra la refaire entièrement avec une nouvelle charpente et une nouvelle couverture. C'est un chantier d'envergure et qui s'avère très coûteux.
  • Votre charpente est constituée de fermettes ? Nul besoin de revoir toute la toiture, les travaux peuvent se faire directement sur la charpente sans modifier l'aspect extérieur du toit. Il faudra supprimer les traverses afin de désencombrer l'espace. Cette solution est parfaitement réalisable mais nécessite une modification de la charpente. Les forces ne sont plus reprises par les fiches et contrefiches composant la triangulation centrale mais par la mise en place des jambes de force sur les côtés. Il est primordial pour ce type de travaux de faire appel à des professionnels.

  Aménager des combles

Une chambre sous pente avec une belle hauteur sous plafond

Isolation des combles

Il est important de savoir que la plus grande déperdition calorique d'une maison s'effectue par le toit !D'où l'intérêt de bien isoler sa toiture. Tout comme les murs, vous avez le choix entre isoler par l'extérieur ou l'intérieur. La première étant plus performante mais plus coûteuse à mettre en œuvre, la seconde est bien plus simple mais fait perdre de la surface.

Aménager des combles

Aménagement de combles avec une pose d'isolant entre les fermettes

  • Isoler par l'extérieur : Cette solution est la plus performante, elle évite les ponts thermiques et permet une bien moindre déperdition de chaleur. Plus facile à appliquer sur les constructions neuves, il s'agit de placer l'isolation entre la couverture de toit et la charpente. Cela a pour avantage supplémentaire de bénéficier d'une charpente apparente à l'intérieur et de ne pas perdre d'espace. En revanche cette solution peut être coûteuse, plus de 100€ au m² et compliquée à mettre en œuvre lors d'une rénovation. Différentes méthodes existent selon la nature de votre charpente : fermettes ou charpente traditionnelle. N'hésitez pas à demander conseil à un professionnel pour connaître l'option la mieux adaptée : le sarking (mise en place des couches de voligeage, pare vapeur, isolant, écran de sous toiture, lattes et liteau sous la couverture), les panneaux sandwich (parement intérieur, isolation et parement extérieur assemblé et se fixant sur les pannes de la charpente), les caissons chevronnés (isolation comprise dans des caissons formés de chevrons posés sur les pannes de la charpente).
  • Isoler par l'intérieur : En rénovation, cette option est la plus simple, la plus répandue et la moins onéreuse : 2 à 3 fois moins chère que l'isolation par l'extérieur. Elle est toutefois moins performante. Soyez également conscient de l'espace perdu qui peut influencer votre aménagement intérieur. Facile à mettre en œuvre, avec les bons conseils et des mains bricoleuses, il est tout à fait possible de la mettre en place soit même. Il s'agit de fixer l'isolant de votre choix contre les murs, entre les solives d'un plafond ou entre les chevrons de la toiture avant de placer un pare vapeur et une finition intérieure comme des panneaux de plâtre ou de bois par exemple. Vérifiez de la salubrité de l'isolant déjà en place comme c'est bien souvent le cas. A savoir qu'un isolant posé pour des combles perdues ne sera pas aussi performant qu'une isolation pour aménagement intérieur. A vous de choisir si vous l'enlevez entièrement ou si vous décidez de la renforcer. Si l'isolant en place présente des traces d'humidité, des salissures ou des traces de rats et souris, n'hésitez pas et remplacez-le.

Amenez de la lumière dans vos combles

Un apport de lumière naturelle dans toutes les pièces aménagées dans vos combles est important pour bénéficier d'un espace agréable. D'autant qu'un pourcentage de 17% de surface vitrée en fonction de la surface habitable est applicable selon la norme de la RT 2012. Cela vous permettra entre autre de connaitre les dimensions des ouvertures. Attention lorsque vous prévoyez vos ouvertures. Selon la loi, les vues directes sur votre voisin sont interdites, une distance d'un minimum 1,90m doit être appliquée entre ces ouvertures et l'héritage voisin. Aujourd'hui, le choix de fenêtres de toit est large et vous pourrez facilement trouver celle qui vous conviendra le mieux. Ces fenêtres, aussi appelée Velux (selon la marque du même nom), peuvent s'installer sur toute pente de toit. elles peuvent également s'ouvrir de différentes façons : par projection, vous ouvrez en poussant sur l'extérieur ou par rotation, le pivot se situe au milieux du cadran, latéralement : vous ouvrez sur l'extérieur comme une fenêtre classique. De même, des systèmes de protection solaire sont souvent inclus dans la pose des ouvertures, bien utiles en été pour éviter les excès de chaleur et l'effet de serre. Ne négligez pas l'implantation des fenêtres dans vos pièces afin de bénéficier d'un maximum de luminosité, et de garantir la sécurité des usagers de par l'accès au toit. Pour installer une fenêtre de toit, il sera nécessaire de toucher à la charpente en découpant les liteaux et chevrons concernés et en raccordant l'ensemble. Un autre type de fenêtre est possible, en particulier si votre maison est ancienne : la fenêtre en chien-assis vous permet de bénéficier d'une vue droite. Plus complexe et plus onéreux, ce choix respecte l'aspect classique d'une maison traditionnelle et permet d'en augmenter la surface habitable.

Aménager des combles

Ouvertures de toit permettant une lumière naturelle dans toute la pièce.

Bon à savoir !

Lorsque vous envisagez des travaux visant à améliorer la performance énergétique de votre maison, notamment au niveau de l'isolation, vous pouvez avoir droit à un crédit d'impôt ! Ces aides sont applicables sur les habitations et des combles déjà existantes : travaux d'aménagement ou d'amélioration et non sur du neuf ou de la surface créée (surélévation, rehaussement de toiture). En ce qui concerne les combles, celui ci s'applique sur le coût de l'opération hors main d’œuvre et est plafonné selon le nombre et l'âge des habitants du bien, allant de 4000€ pour une personne seule à 8000€ pour un couple. Si vous avez des personnes à charges, vous bénéficiez de 400€ à 600 € supplémentaires. De plus, une réduction de la TVA sur les travaux peut être appliquée pour les travaux d'isolation intérieure et extérieure, le changement de fenêtres des combles, passant de 20, 10 à 5,5% et à 10% pour les travaux sur les combles perdus ! Attention ce taux ne s'applique pas si votre projet concerne une surélévation. N'hésitez pas à en parler à votre maître d’œuvre ou à vos artisans afin d'obtenir un devis.

Confiez votre projet de rénovation gratuitement

Inscrivez-vous

Découvrez en exclusivité nos
1986 plans et tous les modèles 3D de nos maisons !